Sur un théorème d'unicité pour les vibrations d'une poutre en console, autoentretenues par frottement solide à l'extrémité libre, en présence d'effort axial