L’Arche de Babel: Montale et les animaux